Irrigation colonique

Qu’est-ce que c’est?   ●   Pourquoi?   ●   Quel intérêt?   ●   Indications majeures

Comment?   ●   Préparation à la séance   ●   A quelle fréquence?

« L’homme sage est celui qui va bien de l’intestin » Bouddha

Naturopathie : Irrigation coloniqueQu’est-ce que l’irrigation du côlon ou hydrothérapie du côlon?

L’irrigation du côlon est une pratique d’hygiène et de prévention essentielle au maintien de la santé. Beaucoup plus efficace qu’un simple lavement, il s’agit d’une méthode douce, contrôlée et approfondie, de nettoyage du gros intestin. Elle consiste à introduire par le rectum, de l’eau douce et filtrée, à température corporelle. Cette pratique ancestrale, datant de l’antiquité, bénéficie aujourd’hui d’une technologie de pointe qui assure au patient, au cours des séances, une hygiène parfaite et un très grand confort.

Pourquoi?

Jour après jour, déchets et toxines liés à l’alimentation, à une digestion compromise, au stress, à la pollution, etc. encrassent un peu plus notre côlon, qui perd de son efficacité. Le corps tout entier subit une intoxination progressive qui met à mal la santé globale de l’individu.

En effet, les déchets incrustés au niveau du côlon peuvent être responsables de nombreuses pathologies et dysfonctionnements chroniques impactant diverses régions du corps, telles que les voies digestives, les voies urinaires, les voies respiratoires, la peau, le système nerveux…

Or, l’irrigation du côlon permet d’éliminer en douceur les déchets incrustés dans les replis de la paroi intestinale (matières fécales, débris de revêtements muqueux, résidus irritants, parasites, toxines…) et favorise également l’évacuation des gaz.

Le côlon nettoyé retrouve alors son fonctionnement optimal. L’immunité naturelle est renforcée, le processus d’élimination se rééquilibre. L’harmonie interne est restaurée et, de ce fait, la santé globale de l’individu s’en trouve améliorée.

Quel intérêt?

  • Mesure d’hygiène et de prévention: l’hygiène du côlon garantit son bon fonctionnement et prévient la dégénérescence ainsi que de nombreuses pathologies liées au côlon. Pratiquée régulièrement, l’irrigation du côlon est un atout incontestable pour le maintien d’une bonne santé. L’idéal est de l’intégrer dans une démarche holistique d’hygiène de vie globale: alimentation saine, activité physique régulière, harmonie sur le plan psycho-affectif…
  • Moyen d’investigation: l’irrigation du côlon renseigne sur l’état fonctionnel de l’appareil digestif au regard de la forme, de l’aspect, de la nature des matières fécales et de la présence de gaz et de parasites.
  • Complément à d’autres thérapies: l’irrigation du côlon est une bonne mesure complémentaire dans le cas de cures de désintoxication, de diètes ou de jeûnes. Cette pratique s’inscrit également dans le cadre d’une démarche globale de développement personnel.

Dans quels buts?

Les effets bénéfiques, directs ou indirects, de l’irrigation du côlon sont nombreux. Parmi les indications majeures, citons:

  • fatigue et manque de tonus: effet à la fois relaxant et tonifiant, sensation de très grand bien-être;
  • engorgement et stases du petit bassin;
  • troubles digestifs: colites, constipation, diarrhées, gaz, ballonnements, parasites…
  • affections ORL: sinusites, rhinites, cavumites, bronchites chroniques…
  • affections gynécologiques: règles douloureuses, mycoses, pertes blanches… (dérivations émonctorielles)
  • affections vasculaires: jambes lourdes, troubles veineux, hémorroïdes…
  • affections dermatologiques: acné, eczéma, psoriasis (dérivations émonctorielles);
  • rhumatismes divers et douleurs dorsales;
  • affections neurologiques: sclérose en plaques, spasmophilie, insomnies, migraines, stress, déprime…
  • esthétique: aide à la perte de poids;
  • effets bénéfiques sur l’ensemble du corps par action réflexe;
  • renforcement et stimulation de l’immunité naturelle…

De manière douce, mais profonde, l’irrigation du côlon va également agir sur les états de stress ou de déséquilibre émotionnel, car tout ce qui nous encombre, encombre nos intestins, tout ce que nous ne digérons pas, vient s’y déposer… et puis, nous leur demandons de passer sous silence nos blessures, nos ressentis, nos désirs et nos aspirations… Apprenons à décoder les messages du ventre pour retrouver la voie de l’harmonie et de la réalisation individuelle.

Comment?

Le patient est allongé confortablement sur le dos. Une canule à usage unique est introduite dans son rectum. Elle est équipée de 2 tuyaux: l’un amène l’eau et l’autre évacue les matières et l’eau usée.

Le praticien effectue alors des « bains » successifs à température et débit préréglés et stables. Il peut au cours de la séance, alterner les températures et réguler le débit pour obtenir un travail plus fin et personnalisé. La quantité d’eau qui pénètre dans le gros intestin à chaque « bain » est de 1 à 3 litres environ.

Une séance se passe en douceur, dans l’écoute et le respect. Le praticien réalise des massages de l’abdomen qui favorisent la fragmentation et le décollage des résidus fécaux, stimulent le péristaltisme et permettent au côlon de retrouver ses fonctionnalités originales.

Le patient voit passer dans un tube transparent éclairé, les déchets qui sortent des son gros intestin. Il n’y a ni odeur, ni désagrément d’aucune sorte.

Durée d’une séance: 45 minutes environ.

Pendant la séance, le praticien aborde avec le patient l’hygiène de vie, l’alimentation, le bien-être, la gestion du stress, l’écoute du corps et de ses maux (mots).

Préparation à la séance

Avant de prendre rdv pour l’irrigation colonique, je préconise vivement d’au moins suivre une session d’introduction à la naturopathie.

En effet, afin d’apporter des bienfaits durables, l’irrigation colonique s’inscrit dans une démarche de santé globale plus large.

C’est pourquoi, il est préférable de l’intégrer dans un programme d’hygiène vitale naturopathique.

La préparation optimale est individuelle, cela dépend de vous, de votre hygiène de vie et de l’état de votre fonction digestive.

Renseignez-vous auprès du thérapeute avant de prendre rendez-vous.

Pour des raisons de confort, le jour-même du rendez-vous, manger légèrement et boire normalement (de l’eau surtout).

Pour soutenir le processus d’élimination, certaines cures à base de plantes peuvent être entamées dans le cadre des séances d’hydrothérapie du côlon (se renseigner auprès du praticien).

 A quelle fréquence?

La fréquence des séances est adaptée à chaque situation et à chaque cas, en respectant le rythme et la demande du patient.

D’une manière générale un « premier nettoyage » nécessite 3 séances assez rapprochées.